Top 10 des attentes des recruteurs

attentes recruteurs header

Lors du processus de recherche d’emploi, vous serez souvent confronté à des recruteurs spécialisés. Il est donc crucial de cerner leurs attentes, et nous sommes là pour vous éclairer.

Lorsque vous déposez votre candidature pour un poste, il est évidemment important de vous mettre en valeur le plus possible. Pour commencer, si vous êtes jeune diplômé, évitez de ne parler que de votre formation. Mettez en avant les expériences pratiques que vous avez eues, à travers vos stages, vos jobs d’été, tout ce qui peut vous avoir permis d’acquérir des compétences qui vous seront utiles dans le poste que vous visez. Vous devez montrer ce que vous pouvez apporter à l’entreprise.

Dans votre lettre de motivation ou lors de l’entretien, pensez donc à montrer vos compétences via des exemples concrets : des missions que vous avez réalisées au cours d’un stage, des qualités que vous avez acquises par la pratique d’un sport, etc. N’hésitez pas à inclure quelques données chiffrées si cela s’y prête, pour illustrer par exemple les objectifs réalisés au sein d’une entreprise.

1. Positiver

Pour convaincre le recruteur, il faut savoir présenter vos expériences de manière positive. Faites attention à ne pas utiliser de tournures de phrases négatives, mais au contraire, à mettre en avant les compétences ou autres choses que vous décrivez. « Quand je recrute des jeunes, je n’aime pas entendre « ça ne me dérange pas de » », décrit Mireille Garolla, directrice d’un cabinet de conseil en ressources humaines. « Cela doit être « je veux », « j’ai envie de » ! Il faut employer un langage positif et volontaire. »

✌️ En effet, il faut cultiver l’optimisme, montrer une confiance en soi et surtout en l’avenir du poste proposé.

Ici il faut que le recruteur comprenne que même si le poste comporte des obstacles pour vous ou des incertitudes, vous êtes prêt à relever le défi, à faire preuve de votre capacité d’adaptation et à gérer les imprévus d’une manière positive.

2. Se démarquer

Cela peut paraître une évidence, mais les recruteurs voient beaucoup de candidats, il faut donc savoir mettre en valeur les expériences ou qualités qui vous différencieront des autres. C’est aussi votre personnalité qui pèsera dans la balance, et l’impression que vous laisserez. Essayez donc de rester naturel.

Se démarquer vaut aussi pour d’autres étapes du recrutement : lors d’une candidature spontanée notamment. « Sortez des classiques et envoyez des messages privés sur Linkedin plutôt que des mails, car les gens en reçoivent beaucoup », conseille Florence Saubatte, créatrice d’un cabinet de conseil en ressources humaines spécialisé dans le numérique. « Via Linkedin, adressez-vous directement à des interlocuteurs techniques plutôt qu’aux responsables des ressources humaines. »

3. Être cohérent

C’est un des points importants, le recruteur va chercher à voir si vos motivations et votre parcours tiennent la route. « On cherche la cohérence, l’envie et la motivation », détaille Mireille Garolla. « Si un candidat vous dit qu’il a toujours rêvé de faire quelque chose, mais ne s’est jamais bougé, on ne va pas avoir envie de le prendre. Alors que s’il a fait des petites expériences qui vont dans ce sens, on sera plus convaincu. »

Il est donc important de bien connaître l’entreprise et le poste auquel vous prétendez.

❌ Si vous arrivez à l’entretien sans être préparé, le recruteur s’en rendra vite compte, et vous n’aurez pas beaucoup de crédibilité à ses yeux. Arrivez donc préparés!

4. Prendre l’initiative

Être à l’initiative peut vous permettre de réussir votre candidature. Quelques exemples qui peuvent vous permettre de décrocher le job :

  • Faire une vidéo de présentation.
  • Relancer directement la personne en charge du recrutement
  • Faire une lettre de motivation manuscrite
  • Imprimer son CV et lettre de motivation en papier en double pour le recruteur et vous-même
  • Poser des questions sur l’entreprise et sur le poste en entretien
  • Remercier par courriel la personne qui vous a reçu suite à un entretien
  • Engager une négociation de salaire

5. L’utilisation des mots clés

Les mots ont un impact fort lors de votre candidature, que ce soit dans votre CV et mail ou lettre de motivation. Utilisez des mots clés percutants pour illustrer votre parcours et donner envie au recruteur de vous contacter.

N’hésitez pas à décrire par des verbes d’action les missions menées et à les illustrer avec des statistiques chiffrées.

👉 Le choix des mots est important dans votre candidature, chacun doit être choisi avec précision. Il est impératif de réaliser un mail ou une lettre de motivation personnalisés et adaptés à chaque poste pour lequel vous postulez.

6. Les canaux de recrutement

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Utiliser le bon canal de recrutement peut être la clé du succès. Une candidature demande de l’énergie. Comme pour une course de fond il faut savoir gérer son effort pour être efficace et ne pas s’éparpiller.

D’après un sondage IFOP, les recruteurs vont plébisciter à :

  • 58% les sites d’emplois.
  • 42% les candidatures spontanées qui ont réellement un intérêt
  • 38% les réseaux professionnels et personnels. Les réseaux sont très importants de nos jours et il est important de les « cultiver » à travers des outils comme Linkedin, de même que d’entretenir ses relations au quotidien, que ce soit dans son cadre professionnel ou personnel.

7. La ponctualité, une des attentes indispensable

❌ Cela peut sembler logique, mais un retard peut être rédhibitoire dans un recrutement. La ponctualité est donc un comportement de rigueur , que ce soit durant le processus de recrutement ou dans l’exercice de votre poste.

Un comportement irréprochable est impératif, notamment durant une négociation de salaire lorsque que l’on est en poste.

8. Ne laissez pas des “trous” dans votre CV

Les recruteurs sont sensibles à la façon dont vous aller présenter votre parcours. Il est fréquent d’avoir des périodes de chômage dans son CV, mais l’important va être de les valoriser ou expliquer ce “trou” dans votre CV.

👉 Pour ce faire, montrez que vous êtes resté actif durant cette période. Mettez en avant si vous avez réalisé des “petits boulots”, du bénévolat, du travail en tant que freelance, un projet de création d’entreprise ou d’autres projets parallèles qui montrent aux recruteurs que vous êtes resté productif même lorsque vous étiez sans emploi.

9. Inclure les liens sociaux

Les réseaux sociaux font désormais partie du processus d’embauche. Les recruteurs vous cherchent sur Google pour vérifier votre présence sur le web et la qualité de vos profils. Facilitez-leur la vie en incluant les URL de vos réseaux sociaux qui sont pertinents sur votre CV, à côté de vos coordonnées.

👉 N’incluez que les URL des profils et des sites web qui vous présentent sous un aspect professionnel ! Bien entendu on pense tout d’abord à Linkedin, qui est le réseaux social professionnel par excellence, et qui doit être mis à jour régulièrement.

En fonction de votre métier, vous pouvez joindre votre blog (Tumblr, WordPress) votre portfolio en ligne (Behance), ou votre Instagram par exemple. Pensez bien que ces réseaux sociaux doivent servir et avoir un lien avec votre candidature.

10. Soyez bref

C’est un CV, pas une autobiographie. Ne racontez pas toute votre vie et toute votre carrière dans le détail, cela n’intéresse pas le recruteur. Gardez ces informations pour l’entretien.

👉 Un CV est le résumé de votre vie professionnelle, soyez clair et précis, car ce document a pour seul objectif que vous soyez contacté pour décrocher un entretien d’embauche.

Dressez la liste de vos emplois les plus récents et les plus pertinents (de préférence). Essayez de ne pas inclure vos expériences datant de plus de dix ans, à moins qu’il ne s’agisse d’un projet majeur de votre carrière.

👉 Limitez votre CV à une page A4. Pour les carrières longues, les profils très expérimentés ou les postes à hautes responsabilités, le format deux pages peut être nécessaire, seulement dans ce cas là.


elit. ultricies elementum felis dolor. risus Nullam dolor