Exemple CV ambulancier

header cv ambulancier

Grâce à nos articles de la catégorie CV métier, découvrez nos précieux conseils pour rédiger le curriculum vitae idéal. 

L’objectif, c’est de constituer un dossier pleinement adapté votre profession.

Dans les lignes à venir, nous allons nous focaliser sur le CV d’un ambulancier, un métier aussi crucial qu’exigeant.

Ambulancier : un métier charnière

Le métier d’ambulancier revêt une importance capitale.

👉 Il permet de transporter le plus rapidement possible les personnes malades ou accidentées d’un point précis jusqu’à l’hôpital.

👉 L’ambulancier doit aussi prendre en charge les patients pendant le trajet, s’il ne conduit pas. C’est pourquoi il s’agit toujours d’un travail d’équipe.

👉 Bien sûr, ce professionnel n’est pas supposé soigner un(e) patient(e) sur le long terme. Toutefois, les premiers secours revêtent une importance capitale dans son métier. Il s’agit de faire en sorte que la personne soit dans les meilleures conditions possibles avant d’arriver à l’hôpital.

Voici un résumé non exhaustif des tâches qui sont attribuées à l’ambulancier :

  • Réceptionner les appels de la centrale et rejoindre les lieux le plus vite possible.
  • Selon les cas, prodiguer les premiers secours aux personnes concernées.
  • Procéder à l’installation des patients dans le véhicule, en veillant à son confort et à sa sécurité.
  • Établir de premières constatations quant à l’état dans lequel la personne transportée se trouve. Dans la même optique, transmettre des renseignements importants à ceux qui prendront la suite en charge.
  • Transporter la personne malade, accidentée ou enceinte jusqu’à un lieu hospitalier.
  • En dehors des phases d’urgence : s’occuper du véhicule pour s’assurer de son bon fonctionnement et assurer son entretien régulier.

Réactivité, polyvalence : ces compétences à développer au cours d’une carrière 

Être ambulancier, c’est jouer un rôle très important au sein de la société. À certains moments, cela peut devenir particulièrement fatigant, aussi bien sur le plan psychologique que physique. 

En effet, il faut faire preuve d’une grande réactivité. Chaque temps mort est de trop, même si vous ne pouvez pas faire des miracles.

👉 Dans le CV d’un ambulancier, la propension à agir rapidement, tout en prenant les bonnes décisions, devrait vraiment apparaître.

Il faut en outre se montrer disponible et flexible, puisqu’un appel est susceptible de survenir à n’importe quel moment. 

Par ailleurs, un ambulancier devrait avoir une très bonne connaissance de la ville ou la région dans laquelle il officie. Soyons clairs : compter sur un GPS dans des moments aussi intenses est rarement une bonne idée.

👉 Au moment d’indiquer vos compétences, précisez que vous êtes au fait des raccourcis, des subtilités qui définissent les environs. Lorsque vous êtes volant, il est question de viser une optimisation du trajet.

Aussi, l’ambulancier doit nécessairement faire preuve de polyvalence.

  • Sur le plan pratique, d’abord : selon les décisions prises au sein de l’équipe, il va assurer telle ou telle fonction (récupération de la personne, conduite, diagnostic préliminaire…). Il est bon d’assimiler pleinement ces actes professionnels pour y avoir recours facilement.
  • Sur le plan émotionnel, aussi. Ce métier suppose de s’adapter aux différents cas de figure. De gérer des situations pénibles avec sang-froid, parfois avec patience.

👉 Là encore, n’hésitez pas à mettre en évidence ces éléments, sans forcément exagérer votre personnalité et vos aptitudes. Il serait par exemple malvenu d’affirmer : « J’ai une patience sans limite » ; on pourrait soupçonner un manque de modestie ! 😊

Tout ce que nous venons de décrire jusqu’ici fait plutôt partie des soft skills d’un ambulancier, autrement dit des compétences qu’i consolide au fil de son expérience, et qui généralement sont moins prononcées au début qu’au milieu ou en fin de carrière. 

Voyons maintenant les hard skills rattachés à ce métier ; ces connaissances de base indispensables que l’on acquière au cours de la formation initiale.

Quelle est la formation nécessaire pour devenir ambulancier ?

🎓 Le diplôme d’ambulancier s’appelle plus spécifiquement le DEA, ou diplôme d’État ambulancier.

Étant donné la complexité des tâches à effectuer dans le cadre de cette profession, il est logique que des bases soient exigées.

Attention : pour accéder à la formation, certaines conditions doivent être remplies :

  • Toute personne voulant apprendre le métier d’ambulancier doit être titulaire d’un permis de conduire de type B, et avoir décroché ledit permis depuis trois ans au minimum.
  • Un concours est organisé afin de sélectionner les personnes intégrant la formation. Si vous êtes encore en phase de découverte, renseignez-vous sur les modalités de cette étape.
  • Certains documents administratifs délivrés par l’administration locale vous seront demandés.

Dans tous les cas, une large dimension pratique organise ce cursus initial.

Mais certaines bases théoriques sont tout aussi indispensables, afin de connaître les modes d’intervention, d’acquérir les connaissances nécessaires à l’appréhension des difficultés (diagnostic primaire, évaluation de la situation…), et autres approches psycho-sociales.

💡 Dans votre CV, vous pouvez indiquer brièvement, sous forme de mots clés, les savoirs professionnels que vous avez acquis et construits durant votre formation. Même si les potentiels employeurs connaissent déjà le contenu de ces cursus, cela montre que vous connaissez les dimensions importantes du métier.

💸 Le salaire médian d’un ambulancier oscille entre 1400 et 1800 euros par mois, en fonction de la carrière et des pratiques particulières.

Que doit contenir un CV pour devenir ambulancier ? 

Rédiger son CV pour décrocher son premier poste

Si c’est la première fois que vous visez un poste fixe en tant qu’ambulancier, vous avez dans tous les cas pu apprendre le métier sur le terrain via la formation.

Toutefois, vous n’avez pas autant d’expérience – logiquement – qu’un vétéran du milieu. Ainsi, n’hésitez pas à mettre quelques atouts en évidence, que vous auriez pu affiner pendant les études ou dans votre vie de tous les jours.

Voici quelques exemples, même s’ils ne s’appliquent évidemment pas à toutes et à tous :

👉 La connaissance de la ville peut être illustrée par une expérience en tant que livreur, typiquement

👉 N’hésitez pas à décrire vos compétences de manière générale, et à préciser vos qualités humaines. Ambulancier n’est pas un métier de bureau, et suppose une facilité de contact, ne serait-ce que pour communiquer sainement avec le reste de l’équipe.

👉 Attention : ne vous sous-estimez pas… mais ne vous surévaluez pas non plus ! On dit souvent cela pour la lettre de motivation, toutefois il faut aussi y veiller dans le CV. Par exemple, on évitera d’écrire :

« Qualités : un sens du contact humain incroyable, une réactivité formidable… »

Et on préférera :

«  Qualités : un grand sens du contact humain, une très bonne réactivité… »

Cela est valable pour de nombreux métiers, mais il est d’autant plus important de ne pas s’ériger en héros dans des domaines tels que celui-ci, où la noblesse de la mission doit rester une évidence, et non quelque chose qu’on souligne grossièrement au « Stabilo ».

Rédiger son CV au moment de changer d’employeur

Bien sûr, si vous souhaitez intégrer une nouvelle structure, il faut faire figurer à votre CV toutes vos expériences préalables, sans en omettre ni en inventer.

👉 Précisez bien les dates de vos engagements.

👉 Indiquez le nom des employeurs pour lesquels vous avez officié ; dans certains cas des établissements concernés.

👉 Vous pouvez amener quelques précisions succinctes. La zone d’intervention couverte par vos missions, typiquement, donne un aperçu de la manière dont vous avez dû affronter de longues distances, ou des itinéraires complexes. 

Que ce soit pour votre première postulation ou dans la perspective d’une nouvelle affectation, vous gagnerez sans doute à mettre en valeur…

👉 Votre personnalité et vos compétences générales (patience, autonomie, sens de l’orientation…)

👉 Eventuellement certains loisirs qui auraient pu vous aider à développer vos aptitudes, ou quoi tout simplement montre que vous êtes une personne polyvalente ! 

Dans tous les cas, utiliser un modèle de CV

Nous vous suggérons vraiment de jeter un œil sur nos modèles, comme le CV classique ou minimaliste, afin que votre curriculum vitae soit visuellement à la hauteur de votre profil.

 

Les soft skills et les hard skills de l’ambulancier

Soft skills

  • Très bien connaître la région couverte pour assurer des interventions optimales
  • Se coordonner avec le reste de l’équipe, pour synchroniser la conduite, l’installation des patients, la pose du diagnostic…
  • Faire preuve de sang-froid et savoir s’adapter aux différentes situation.
  • Développer un relationnel complet avec les autres acteurs de la santé, pour assurer le meilleur suivi possible.
  • Bien gérer sa fatigue et son organisation, pour être « au taquet » dans les moments charnière.

Hard skills

  • Avoir le permis de conduire (type B) depuis trois ans, et donc avoir une bonne expérience de la conduite.
  • Être très au point sur les gestes de premiers secours avec l’obtention du PSC1.
  • Avoir développé des réflexes et des compétences acérées dans la prise en charge d’une situation d’urgence.
  • Connaître certaines notions de médecine permettant d’évaluer la santé des personnes et de poser un premier diagnostic.

Notre exemple de CV ambulancier

modele cv ambulancier
Créez un CV en 15 minutes avec nos modèles 🎉

Créez un compte en un clic. Essayez gratuitement.