Loisirs dans son CV : les astuces pour les rendre utiles 

header loisirs cv

Comme vous le savez, rédiger un bon CV, complet et bien présenté, est indispensable pour se démarquer

Souvent, la concurrence s’avère rude, et c’est pourquoi il faut mettre toutes les chances de votre côté.

Parmi les informations qui figurent généralement dans un curriculum vitae, il y a évidemment l’expérience, les compétences, ou encore vos informations générales…

Mais il y a aussi les loisirs. Autrement dit, la manière dont vous occupez votre temps libre.

Dans les lignes à venir, découvrez pourquoi un candidat renseigne l’entreprise sur ses loisirs et nos meilleures astuces pour rendre ces informations utiles !

Les loisirs : pour quelles raisons figurent-ils dans un CV ? 

À première vue, il peut être surprenant d’indiquer ses loisirs dans un document de candidature professionnelle.

En effet, cela ne relève-t-il pas de la vie privée ? Savoir ce que vous faites de vos week-ends ou de vos congés est-il vraiment intéressant ?

🤝 Il faut rappeler qu’avant d’être un(e) potentiel(le) employé(e), vous êtes surtout… une personne !

Et c’est cette personne qui va participer au bon fonctionnement de l’entreprise (ou autre structure professionnelle), n’est-ce pas ?

Dès lors, sans vous étaler sur votre programme de vacances évidemment, il est intéressant de dire ce que vous aimez faire.

Les loisirs permettent d’en savoir plus (selon les cas) sur…

  • Les compétences d’une personne. Par exemple, quelqu’un qui joue aux échecs aura souvent des talents particuliers dans le domaine de la stratégie.
  • Sa personnalité. Évidemment, un loisir ne permet pas d’établir le profil psychologique d’un individu… mais renseigne au moins un peu sur sa manière d’appréhender la vie et autrui. On peut imaginer qu’une amatrice ou un amateur de saut à l’élastique sera particulièrement impétueux…
  • Ses expériences de vie. On ne parle pas ici du parcours professionnel, mais de la manière dont la/le potentiel employé(e) a pu découvrir certains aspects du monde, de la vie en communauté, etc. à travers des moments plus détendus. 

⚠️ Attention : dans tous les cas, il ne s’agit pas de faire un exposé scolaire sur vos loisirs.

Songez que la personne qui découvrira votre candidature devra en traiter un grand nombre, et qu’elle n’a normalement pas le temps de découvrir toutes les subtilités de la poterie ou du lancer de javelot.

En revanche, il serait tout aussi dommage de ne rien mentionner

Mentionner la liste de vos activités préférées, avec quelques petites précisions sous forme de mots clés, donne du volume à l’ensemble

Les loisirs : comment les rendre (vraiment) intéressants ?

Pour que vos loisirs aient une vraie utilité au sein de votre CV, il est important de viser un certain équilibre.

Autrement dit…

Il n’est pas nécessaire de citer uniquement les activités qui ont un rapport direct avec la profession.

Par exemple, si vous postulez pour un travail en tant que cuisinier et que vous adorez préparer des biscuits sur votre temps libre, c’est une bonne chose… mais si vous ne mentionnez que cet aspect, les potentiels employeurs risquent d’y voir une certaine forme d’hypocrisie.

Soyons clairs : vous pouvez parler des occupations qui ressemblent à ce que vous feriez pendant vos heures d’ouvrage, et c’est même recommandé puisque cela montre votre intérêt pour le métier

Mais vous ne devez pas hésiter à mettre en valeur des centres d’intérêt supplémentaires, différents, qui vous définissent autrement.

Ces centres d’intérêt qui vous construisent

Chez Fisio, nous sommes convaincus que les loisirs ont aussi un rôle important à jouer dans la construction d’un individu que sa profession.

Imaginons que vous vouliez devenir animatrice ou animateur permanent(e) dans une structure d’accueil pour jeunes, à l’échelle d’un quartier.

À première vue, faire du kayak n’a pas de rapport direct avec ce secteur.

Mais cela montre que vous êtes sportive/sportif, et que vous pourriez communiquer un certain esprit d’aventure et de dépassement aux enfants et adolescents que vous encadrez !

💡 Pour rendre votre CV encore plus cohérent (tout en restant authentique, fidèle à ce que vous êtes !), veillez à ce que les loisirs mentionnés fassent écho aux compétences, aux aptitudes que vous citez par ailleurs.

Si l’on reprend notre exemple, être sportive/sportif et énergique se marie plutôt bien avec la pratique du kayak, n’est-ce pas ?

Il y a maintenant un autre point sur lequel nous aimerions insister : la manière dont les loisirs indiqués dans le CV peuvent « ressortir » durant l’entretien d’embauche !

Il faut être prêt(e) à cette éventualité.

Voilà ce que nous vous conseillons.

Évoquer ses loisirs durant l’entretien d’embauche

Comme on le sait, la lettre de motivation, le CV et l’entretien d’embauche font partie de la même équation, et s’imbriquent à bien des égards.

Au moment de l’entretien justement, il faut vous préparer à ce que les loisirs listés au sein du curriculum vitae fassent l’objet d’une ou plusieurs questions.

Évidemment, ce n’est pas automatique. Cela dépend fortement de la personnalité et des attentes de l’employeur qui vous recevra. 

Mais c’est une possibilité, et voici donc quelques astuces :

  • Évitez à tout prix de mentionner des loisirs… que vous ne connaissez pas vraiment. Par essence, mentir sur son CV est une très mauvaise idée, et… n’a rien de très légal. Soyez donc vous-même.

    Si vous indiquez aimer le water polo en imaginant qu’il s’agit de jouer un match dans l’eau tout en étant perché sur un cheval… vous risquez d’avoir des surprises !

    Plus sérieusement, soyez honnête jusqu’au bout. Mieux vaut ne citer qu’un loisir… plutôt que d’en inventer.
  • Préparez-vous à devoir faire des liens entre les activités mentionnées dans le CV et ce que vous serez amené(e) à faire sur le terrain.

    Par exemple : « Vous avez fait du scoutisme pendant six ans. Comment cela vous a-t-il préparé au métier de pompier ? ».

    Certains liens ne sont pas toujours évidents, et c’est pourquoi un petit brain storming au préalable paraît important !

Revenons-en maintenant au CV en tant que tel. Nous aimerions faire mention d’un élément un peu triste, mais malheureusement réel…

… Certains loisirs ne sont pas encore très bien vus.

Faut-il indiquer tous ses loisirs sur un CV ?

Forcément, cela représentera un dilemme.

Pour être en phase avec soi-même, on a généralement envie de se présenter entièrement, de valoriser ses passions.

Mais certaines personnes nourrissent encore des préjugés par rapport aux activités les plus modernes, ou les plus « décalées ».

  • Par exemple, si vous mentionnez « jeux vidéo », une personne vraiment rétrograde, ou qui nourrit une vision datée de ce support, risque de moins vous prendre au sérieux.
  • Vous aimez le street art ? Là encore, certains ne se sont pas forcément mis à la page, ou ont un avis tranché sur la question. Ils imagineront rapidement des tags sauvages, loin de la réalité…

C’est donc à vous d’évaluer la situation.

👉 Si le type d’emploi correspond au loisir en question, alors il n’y a vraiment aucun problème.

👉 Si des risques se présentent, vous devrez trancher entre l’envie de vous affirmer pour ce que vous êtes, ce que vous aimez… et le risque de voir l’opportunité vous passer sous le nez.

Bien évidemment, il n’y a pas de solution miracle. Chacun(e) fera ses choix en fonction du contexte.

Les loisirs dans un CV : une bonne information complémentaire 

Les loisirs ne sont certes pas au cœur d’un CV, mais c’est une donnée permettant apporter un « plus » non-négligeable à l’ensemble.

Elle donne des informations supplémentaires, et parfois même complémentaires sur la personne que vous êtes, et l’employé(e) que vous serez peut-être, au service de l’entreprise.

Alors pensez à les sélectionner intelligemment, en restant honnête, en équilibrant les informations et en choisissant ce qui compte vraiment pour vous.

Oui, il y a de la concurrence. Mais quelqu’un décrochera forcément ce poste… alors pourquoi pas vous ?  

Créez un CV en 15 minutes avec nos modèles 🎉

Créez un compte en un clic. Essayez gratuitement.