Entretien d’embauche : préparer les questions les plus fréquentes

question embauche

Après avoir été contacté pour un entretien d’embauche, vous voilà en pleins préparatifs pour impressionner le recruteur le jour J. Il y a donc certaines questions auxquelles vous devez impérativement savoir répondre, car vous y aurez probablement droit. Nous vous donnons quelques pistes pour vous aider.

Avant toute chose, le réflexe que vous devez avoir une fois en face du recruteur, est de toujours prendre le temps d’analyser la question qui vous est posée, pour répondre le plus justement possible. Vous avez le droit de prendre un instant pour rassembler vos pensées. Dans chaque réponse, il est important d’avoir des exemples concrets à amener pour appuyer ce que vous dites.

Préparer les questions que vous affronterez en entretien vous permettra de ne pas être pris au dépourvu, et d’avoir des arguments structurés, sans non plus ressortir un texte récité. Vous pouvez écrire les points clés sur une feuille, que vous pourrez relire la veille de l’entretien.

Vous présenter sous votre meilleur jour

👉 « Parlez-moi de vous » : c’est une question quasiment incontournable en entretien. Cette entrée en matière paraît simple mais vous pouvez vite vous perdre dans votre présentation. Il faut savoir donner en quelques minutes une image claire de vous. Rappelez votre nom, âge, votre situation actuelle, et le contexte de votre candidature. Vous pouvez évoquer vos expériences passées les plus pertinentes. Montrez que ce poste est la suite logique dans votre parcours, et que vous vous y projetez. Cela ne doit pas durer trop longtemps, idéalement autour de deux ou trois minutes. Tous les points que vous mentionnez pourront être approfondis plus tard dans l’entretien par le recruteur. Si vous vous êtes préparés, restez spontané et naturel dans votre diction, pour ne pas donner l’impression de répéter un texte tout prêt.

👉 « Donnez-moi trois de vos qualités et trois défauts » : encore une question piège qui est fréquemment posée. L’idéal est de commencer par vos défauts pour finir sur une note plus positive. Là, le but est de trouver un équilibre entre être honnête et ne pas vous tirer une balle dans le pied. Pour autant, dire que vous êtes « trop perfectionniste » ou tout autre qualité poussée à l’extrême paraîtra un peu convenu, et évite un peu la question. Vous pouvez plutôt admettre si vous êtes un peu impatient ou si vous avez un fort caractère. Montrez que vous connaissez vos points faibles mais que vous y faites attention. Expliquez les leçons que vous en avez tiré.

👉 Sur les qualités, cela paraît plus simple, mais là encore il faut savoir doser entre trop d’humilité et l’arrogance. C’est le moment de mettre en avant vos meilleurs « soft skills », ou compétences comportementales. Vous pouvez par exemple dire si vous êtes optimiste, curieux, ou si vous savez vous adapter, ou si vous créez aisément des liens avec collègues. Pensez à choisir des qualités qui sont cohérentes avec le poste que vous visez.

👉 Évidemment, le recruteur vous demandera quelles sont « les motivations » de votre candidature. Il veut être sûr que vous savez pourquoi vous êtes là, et faire le tri entre les personnes ayant postulé un peu au hasard et les autres. Pour savoir répondre correctement, il faudra avoir fait vos recherches sur l’entreprise. Vous devez pouvoir montrer que vous connaissez leur travail, mais aussi leur actualité. Retenez le nom du dirigeant, la date de création, quelques clients importants, et ses concurrents, par exemple. N’hésitez pas à mentionner des éléments que vous appréciez dans la culture de l’entreprise et les valeurs qu’ils véhiculent, mais aussi à utiliser le vocabulaire approprié au secteur d’activité.

👉 « Pourquoi vous ? » : Cette question, c’est l’opportunité de montrer que vous êtes capable de convaincre votre interlocuteur. Il veut voir que vous avez bien saisi les enjeux du poste. Pour cela, il faudra avoir étudié la fiche de poste ou l’offre d’emploi, et avoir listé toutes les compétences et autres qualités requises par l’entreprise. Lorsque le recruteur vous interrogera, vous pourrez ainsi montrer que vous êtes le candidat idéal en plaçant toutes les cases que vous cochez. Attention cependant à ne pas avoir l’air de réciter la fiche de poste. Montrez simplement que vous remplirez parfaitement à leurs attentes.

Savoir répondre aux questions plus délicates

👉 Mais parfois, il faut aussi savoir répondre à des questions un peu plus complexes. Par exemple, si vous avez un trou dans votre CV, une période où vous êtes resté sans emploi, on vous interrogera sûrement dessus. Surtout, n’essayez pas de mentir sur les dates ou autre, car cela est facilement vérifiable. Soyez honnête, et mettez en avant les démarches que vous avez mises en place à cette période, dans votre recherche d’emploi ou dans des activités que vous avez eu en parallèle (bénévolat, voyages …). Le moment de cette question est une opportunité de répondre aux interrogations que le recruteur aura forcément, de façon plus positive.

👉 « Qu’avez-vous accompli dans votre carrière dont vous êtes fier ? » : vous devez savoir mettre en avant vos réussites professionnelles. Cela montrera à quel point vous êtes un atout. Donc réfléchissez-y en amont, car c’est le moment de briller. Vous pouvez aussi souligner les obstacles que vous avez eu à surmonter pour arriver à ces réalisations. 

👉 « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? » : cette question est un peu un piège. C’est un bon moyen pour la personne face à vous de cerner si vous comptez rester dans l’entreprise sur le long terme. À vous de lui montrer que vous vous projeter avec eux, et de montrer que vous avez des ambitions, sans non plus être trop arrogant.

👉 Ensuite, le recruteur voudra sûrement savoir si vous vous projetez bien dans l’entreprise, et pourra vous demander des exemples de ce que vous pourriez mettre en place une fois en poste. Il vous faudra donc avoir cerné correctement les enjeux et besoins attendus. Y avoir réfléchi vous permettra d’évoquer des idées concrètes d’actions et projets que vous aimeriez développer. 

🔔 Dernière question : les prétentions de salaire. Le sujet ne sera pas obligatoirement abordé, mais il est bien d’être préparé pour ne pas être pris au dépourvu. En fonction du type d’entreprise, les salaires peuvent aussi être basés sur une grille de salaires. Faites donc quelques recherches. Si le salaire est ouvert à négociation, vous pouvez vous renseigner autour de vous si vous connaissez des gens travaillant dans ce secteur, ou sur Linkedin ou d’autres sites, avec par exemple des offres d’emploi, pour avoir une idée de fourchette de rémunération. 

Créez votre meilleur CV 📝

Augmentez de 70% vos chances de décrocher un entretien avec un CV graphique et optimisé ! 

⭐⭐⭐⭐⭐ 4,8/5 (Avis utilisateurs)